NAKED WITH A LABEL

FRIPERIE 1

J'ai longtemps eu énormément de mal avec les fripes : je trouvais ça compliqué, pas attrayant, blindé de monde, je repartais les mains vides à chaque fois. Puis en commençant ma démarche zéro déchet je me suis adaptée : j'ai changé mes heures de fréquentations, j'ai mis plus de crédit et de considération dans ces fringues qu'on trouve de seconde main et qui ont déjà chacune. Et surtout toute l'économie financière et de ressources planétaires en achetant des vêtements là-bas plutôt qu'en grosses enseignes.

Puis le temps a fait que j'y ai créé des habitudes et maintenant à chaque fois je trouve des perles. Ce week-end là, j’ai donc trouvé (ENFIN, j’en voulais une depuis des lustres) une veste en jean noire Lee à 35€, un bonnet marin à 8€, un polo Nike à 15€ et une banane en cuir noir à 20€. Voilà, shopping cool pour 43€, (presque) sans aucun impact sur la planète.